marie-joseVignes et vins du Château Degas se conjuguent au féminin pluriel avec le duo constitué de Diane et Eugénie, petites-filles de Marie-José Degas. Dans le Bordelais, en Bordeaux supérieur et Graves de Vayres, elles font fructifier une centaine d’hectares.
Élevé loin du vignoble familial, entre Argentine et Îles Canaries, le duo féminin s’est entiché de la vigne presque par hasard, plus par affection que par vocation.

dianeDiane, qui a grandi aux côtés de sa grand-mère dès 13 ans, ne voulait pas « avoir les ongles noirs, subir la pluie, le froid » et avait choisi le commerce international. A la fin de ses études, elle revient pourtant dans l’Entre-deux-Mers dynamiser la partie commerciale et aider sa grand-mère.
Elle se prend au jeu, peaufine ses compétences par un BTS viti-œnologie et s’investit dans l’ensemble des tâches de la propriété alors que sa grand-mère passe la main doucement. Elle ne quittera plus le vignoble bordelais et se réserve désormais au travail du chai -vinifications et élevage– et à la commercialisation des vins produits.

« C’est extraordinaire d’avoir la responsabilité de ce que l’on produit de A à Z et d’accompagner un cycle de vie pour récolter les fruits de son travail ! On laisse toujours une petite part de soi dans chaque millésime ».

eugenieEugénie a pris ses aises dans les parcelles. Et pourtant, sa formation initiale en esthétique ne la destinait pas à la culture des vignes. Plus jeune que Diane, elle a été témoin du passage de relais qui s’effectuait entre Diane et leur grand-mère et a eu envie d’y prendre part.
Un BTS commerce des vins en alternance et quelques années d’expérience plus tard, elle apprécie d’encadrer les équipes qui œuvrent à l’épanouissement des raisins, elle s’inquiète des sols, des cépages, des écosystèmes et savoure le travail au grand air…

« Prendre soin du terroir, de la terre et des plantes qui nous offrent le vin a été une belle révélation. J’apprends chaque jour, que ce soit pour innover ou renouer avec des savoir-faire traditionnels, un juste équilibre à trouver ! »

 

Histoire de famille

vignobles-degas-histoire

L’Histoire de famille, ancrée dans le Bordelais, débute dans les années 1920 avec Pierre Degas. Propriétaire de 30 hectares de terres à Saint Germain du Puch, il élève des arbres fruitiers et quelques hectares de vignes.

Dans l’Entre-deux-Mers, il est alors un des premiers viticulteurs. Quatre générations plus tard, seule la viticulture perdure.

En 1955 il épouse Marie-José Doublet, fille et petite-fille de viticulteurs, la propriété s’agrandit et prospère malgré le gel de 1956 qui ruine une grande partie des propriétés girondines.

Marie-José Degas, devient veuve en 1984. « A 49 ans, un accident de la route, me laissait veuve en 5 minutes, héritière de tout ce patrimoine. Jusque là, je n’avais aucun souci, si ce n’est la bonne gestion de la maison. Pour relever ce défi, j’intégrais la faculté d’œnologie de Talence pour apprendre à faire du vin et découvrais la réalité du métier de viticulteur : faire pousser la vigne, être œnologue, gestionnaire mais aussi banquier, anticiper les mauvaises années…

En tant que femme, il me fallait aussi être une bonne mère, puis grand-mère, maîtresse de maison tout en préservant ma passion du jardin !
A 80 ans, je suis fière de voir mes petites-filles reprendre le flambeau ».

 

Découvrez nos vins

5,00
6,7016,00

Château Degas

Château Degas Clairet

5,00

Château Degas

Château Degas Moelleux

5,00

Château Degas

Château Degas Blanc Sec

5,00

Château Moulin de la Souloire

Château Moulin de la Souloire

5,00
12,00
7,2018,00